FR | DE| EN

Relancer la production de café

Malgré la richesse des ressources naturelles dont elle bénéficie, la République Démocratique du Congo est un des pays africains les plus touchés par la malnutrition : selon les chiffres de la FAO, 34 millions de personnes sont malnutries, soit la moitié de la population. Au Sud-Kivu, dans la zone du projet, 71% des enfants souffrent d'anémie.

Le projet en bref

Thématiques

Agriculture / Education

Durée du projet

2014-2017 (3 ans)

Durée

Ce projet est terminé.

Financement

DDC / FGC / Dons

Budget

CHF 150'000.-

Bénéficiaires

1'500 caféiculteurs

Description

Pour ce nouveau projet d’appui aux caféiculteurs qui a débuté en juin 2014, FH collabore avec une organisation locale, l’AFPDE – L’association des femmes pour la promotion et le développement endogène. Celle-ci accompagne les caféiculteurs de la région d’Uvira depuis 2007 pour les aider à relancer la culture du café et ainsi réduire la pauvreté dans ce territoire. Elle a soutenu les paysans pour replanter des caféiers et les a aidés à se constituer en coopératives. L’appui donné par FH se fait sous formes de matériel agricole et de formations (techniques agricoles durables et entretien des caféiers), afin d’augmenter la production du café et d’en améliorer la qualité. Il s’agit aussi d’améliorer le niveau d’organisation et de gestion des coopératives à travers des formations. A terme, la production d’un café certifié bio est visée.

Objectifs

  1. Améliorer les conditions de vie des producteurs de café dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu.
  2. Augmenter la production globale de café en augmentant le rendement par pied de caféier.
  3. Améliorer la qualité du café à travers toutes les étapes de sa production et de sa transformation.
  4. Améliorer l’organisation des coopératives de caféiculteurs, perdue notamment à cause de la guerre.
  5. Augmenter le revenu des producteurs par la vente de leur café à un juste prix.

Activités

  • Afin de rajeunir les plantations existantes, 6 pépinières ont été mises en place.
  • Plus de 300'000 plants de café (arabica) y ont été produits et distribués aux 1’500 producteurs et productrices de café. Au total, 164 nouveaux hectares de café ont été plantés.
  • L’ensemble des producteurs du projet ont été formés aux techniques agricoles durables (utilisation de compost et cultures associées), entretien des caféiers, technique de récolte et contrôle de qualité.
  • Une station de lavage de café a été construite.
  • Afin d’avoir de l’électricité pour faire fonctionner la station de lavage, une petite centrale hydroélectrique est en train d’être construite, les travaux sont quasiment terminés.
Le projet a débuté en juin 2014 pour une durée de 3 ans. Il est arrivé aujourd'hui à son terme et toutes les actions menées avec succès.

Témoignage

Depuis la mort de mon mari, Je me sentais inutile et j’étais désespérée quant à l'avenir de mes 2 enfants. Je n’avais pas de quoi les nourrir convenablement, ni subvenir à leurs frais médicaux ou scolaires.
En 2017, j’ai rejoint la coopérative ABABERARUGO et j’ai reçu des formations sur les meilleures pratiques agricoles, y compris la fabrication de compost, la fabrication de pesticides biologiques et la manutention après récolte. J’ai aussi reçu une vache laitière.
Ma productivité agricole s'est considérablement améliorée. Sur ma parcelle de 2 100 m2, je récolte mainte nant 250 kg de haricots et 500 kg de maïs. J’ai également diversifié mes cultures et cultive maintenant des légumes et des fruits. Ma vache me donne 9 litres de lait par jour, j’en vend dans la communauté et en garde pour ma consommation et pour la distribution gratuite aux enfants des familles pauvres voisines. J’ai suffisamment de fumier pour fertiliser ma ferme et je vends le surplus à d'autres agriculteurs. Par la suite j’ai pu rénover ma maison et acheter des meubles.
J’ai plus d’espoir pour l’avenir de mes enfants, je peux subvenir à leurs besoins et je leur ai même acheté 2 lapins dont ils s’occupent après les cours. À l'avenir, j’espère démarrer une nouvelle activité avec l’aviculture, agrandir ma ferme et épargner pour l'éducation de mes enfants.
Je suis une femme transformée ! J’ai repris confiance en moi et j'ai même récemment été sélectionné par le gouvernement local comme agent de santé communautaire - je me sens tellement plus utile dans ma communauté !».

Faire un don

Objectifs du développement durable

Ce projet contribue aux Objectifs du développement durables suivants:

Éliminer l’extrême pauvreté et la faim Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire,
améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
Plus d'informations sur les 17 ODD des Nations unies

Éléments agroécologiques

Ce projet contribue à la transformation du système alimentaire selon les principes agroécologiques suivants :

  • Recyclage
  • Réduction des intrants
  • Santé du sol
En savoir plus sur les 13 principes agroécologiques.

Situation géographique

Région d’Uvira, Sud-Kivu, RDC

Photos du projet

Undefined

Actualités en lien

Nos projets permettent-ils l’autosuffisance des familles?

Agriculture | Burundi | Article
Dans son dernier magazine, notre partenaire StopPauvreté a publié un excellent article sur notre projet au Burundi «Résilience face au changement climatique.»
Lire la suite

Se passer des engrais chimiques est possible.

Agriculture | Burundi | Article
Extraits d’un entretien avec Prosper Nyonsaba, responsable de la sécurité alimentaire à FH Burundi, notre organisation partenaire au Burundi.
Lire la suite

Nouvelles n°2 - Automne 2023

Agriculture | Burundi | Publication
"De la pénurie à l'abondance"
Télécharger le document

Des animaux pour améliorer le quotidien des familles!

Agriculture | Action
La mise à disposition d'une vache, d'une chèvre ou d'un cochon est un coup de pouce déterminant pour améliorer la sécurité alimentaire de l'ensemble d'une communauté.
Lire la suite